AFAS à la Première édition du Printemps Africain à Andeville

 

 

Journée du Printemps Africain à Andeville au profit de l'association Sadema pour les enfants du Congo Brazzaville.

Prix "Femme de l'année 2016" décerné à Bintu Mulongo !

Bintu Mulongo, Présidente de l'AFAS, a gagné le Prix "Femme de l'année 2016" décerné par les membres de la rédaction du magazine Diaspora Post et de l’association Génération Diaspora. Nous avons ainsi pu le fêter à la suite du Club Échelle du 21 janvier 2017.

Prix du meilleur défenseur des droits de l’Homme 2016 à Bintu Mulongo !

Remise du Prix le 10 Décembre 2016 par Les Jeunes pour les Droits de l'Homme.    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lors du Club Échelle du Samedi 17 décembre, nous avons félicité notre présidente,

Bintu Mulongo, pour son prix de meilleur défenseur des droits de l’Homme

de l’année 2016 décerné par Les Jeunes pour les Droits de l’Homme !

Bal de la Diversité Culturelle - 2ème édition

L'association AFAS a organisé son deuxième Bal de la Diversité Culturelle, le 9 Juillet 2016 !

Nous vous remercions pour votre présence et votre soutien.


Voici un diaporama avec quelques photos de cette belle journée :

Dîner de gala pour honorer la Femme

STOP AUX VIOLS !

Vous pouvez écouter la Présidente du Réseau AFAS, Madame Bintu Mulongo qui est passée à l'émission Ambiance Africa sur Africa n°1, le 16 octobre 2015, pour dire STOP AUX VIOLS en République démocratique du Congo : Cliquez ici --> http://www.africa1.com/spip.php?article59527

Salon des mariages du Monde

AFAS-CREIL a eu l'honneur de participer à la seconde édition du salon des mariages du Monde qui s'est tenue les 26 et 27 septembre à Creil. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AFAS avec Elodie Gossuin, Marraine du Salon Des Mariages du Monde !

 

 


  Les défilés

Bal de la Diversité culturelle et humanitaire, le 27 juin 2015

Le Samedi 27 juin 2015, le Réseau AFAS  a organisé la 1ère édition du Bal de la diversité culturelle et humanitaire à la Maison du Chemin de l'Île (NANTERRE-VILLE 92) de 14h à 23h. 

Entre concerts humanitaires, défilés de mode et buffet exotique de solidarité, le Bal s'est tenu le soir dans la joie et l'émotion. 

La mise en place du Bal de la diversité culturelle a 2 objectifs :

- Aider les jeunes dans l'insertion professionnelle en France.

- Soutenir le projet éco-village en République Démocratique du Congo (KIVU). 


Voici en photos, cette merveilleuse journée :

 

 

Madame Bintu Mulongo, Présidente d'AFAS,

et Amélie RIPOCHE, Stagiaire / Coordinatrice générale d'AFAS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

La maîtresse de cérémonie, Hermine Yanga et le DJ du Bal.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Défilés de mode

 

 

Activités maquillages et pauses photos avant les défilés

de mode

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LES ARTISTES DES CONCERTS HUMANITAIRES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

LE BUREAU AFAS et des invités

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


AFAS agit dans 13 pays d'Afrique et dans les banlieues en France

Nos actions sont mises en place en République Démocratique du Congo, au Burkina Faso, en Côte-d'Ivoire, au Mali, au Sénégal, au Togo, au Bénin, en République centrafricaine, en Mauritanie, à Madagascar, au Cameroun et au Congo Brazzaville. AFAS ouvre actuellement un nouveau pôle au Tchad. Notre objectif correspond au développement socio-économique de ces pays, mais aussi de nos banlieues en France


- Création des pôles relais, d'ingénieries d'expertises et des compétences dans nos quartiers en France et Pays d'origines.


- Production d'outils d'informations et de préventions sanitaires, mise en place d'un accès à l'énergie renouvelable et à l'eau potable pour l'amélioration des conditions des vies en Afrique (notamment en RDC) ; Production d'un film de prévention et de sensibilisation à l'accès aux droits des énergies renouvelables, à la terre et à l'eau potable. 








Pompe à eau solaire (RDC). 







- Création de centres multifonctions de formations pour l'insertion professionnelle des jeunes.


- Création de coopératives agricoles et de fermes pilotes pédagogiques en République Démocratique du Congo, en République centrafricaine, au Cameroun, en Côte d'Ivoire, au Sénégal...


- Promotion de l'accès à l'éducation et aux formations par la construction d'écoles, de lycées techniques et professionnels dans les pays directement concernés par les guerres (Pays de représentations des pôles AFAS en Afrique et Sièges des Associations Partenaires membres de son Réseau). Réhabilitation des centres de santé et d'écoles à Bukavu, Banwa, Goma...




















- Organisation d'ateliers de formation et d'éducation aux Droits de l'Homme, de stages artistiques, artisanaux et culinaires. 


- Production des savons et briquettes combustibles au Burkina-Faso et au Kivu (RDC).


- Petits commerces et microcrédits aux femmes, promotion de l'économie sociale et solidaire, animations musicales et défilé de mode "Miss AFAS". 


- Mobilisation des compétences techniques et financières des Femmes d'AFAS.


- Informer et former ses adhérents sur la création d'une activité génératrice de revenus, création d'une dynamique de solidarité entre les femmes et mise en oeuvre d'un accompagnement des porteurs des projets, mobilisation des acteurs et des investisseurs pour une coopération intégrée, responsable et autonome.


- Animation, sur des thématiques liées à l'insertion socio-économique et professionnelle, d'ateliers, de colloques, de conférences et de forums.



EN PHOTOS : AFAS et Programme Femmes et environnement à Goma, dans le Nord du KIVU. Projet de coopératives agro-alimentaire, Nyamulisa qui signifie Femme, Mère nourricière en Mashi, langue du KIVU







Nos Clubs en France

Le club "Entreprendre au féminin" : 

Un concept qui assure toute la partie logistique dans la mise en place et l'animation du programme de formations et d’informations pour les porteurs de projets ou les jeunes créateurs.

-Sa mission : Offrir un espace d’accueil aux jeunes et aux femmes de la Diaspora, pour pouvoir les aider à agir, à se sentir en harmonie avec leurs choix de vie, soit en créant leurs entreprises ou leurs associations, afin de répondre à un besoin d’insertion économique et professionnel. Deux ans après, du 22 septembre 2012 au 22 septembre 2014, il y a plus d’entreprises qui ont été créées que d'associations (45 entreprises pour 3 associations).


Nous assistons à une sorte de transfert de vies associatives vers la création d’entreprises d’insertion professionnelle. C'est ce que nous attendions car cela tient compte de notre histoire et de notre environnement culturel : L'entrepreneuriat au féminin par des femmes africaines en France est alors enclenché.


Aujourd'hui, nous cherchons à former un réseau de médiateurs issus d’entreprises et la mutualisation de nos compétences. Nous avons senti le besoin de rester uni, de construire quelque chose ensemble et d’envisager, de réaliser des projets d’utilité publique. Nous sommes donc à ce stade : la consolidation de nos projets.


Nous avons fait un diagnostic du manque de développement dans les pays d'Afrique, dans nos pays d'origine, et nous avons compris que l'Afrique est en manque d'expertise de sa diaspora. Il faut donc : Relever, Fédérer et Mutualiser nos compétences. En effet, jusque-là, nos compétences ne forment pas un corps, ne sont pas unies, marchent en solitaire et ne réalisent aucun projet global d'utilité publique. Il a fallu attendre le 8 mars 2014 pour passer du stade de victimisation à une véritable reconnaissance. Nous avons ainsi décerné le prix "Femmes Debout, Femmes actives" aux 10 premières porteuses de projets que nous avons accompagné dans 10 pays d'Afrique. Elles ont obtenu un appui financier pour leurs projets grâce au soutien de l'entreprise DIRECT ENERGIE. 


Qu'est-ce donc "Entreprendre au Féminin" ?

Ce n'est nullement fait que pour les femmes. En effet, nous animons ce club tous les derniers samedis du mois à la Cité des Sciences et de l'Industrie à Paris, Porte de la Villette, et ce n'est autre qu'une incitation aux femmes et aux hommes, aux filles et aux garçons de la diaspora de ne personne les empêcher de vivre ou de réaliser leurs rêves. La Cité des Sciences semblent donc être l'endroit le plus approprié pour accueillir notre Club !

Notre rêve, c'était de retrouver la profession que l'on exerçait avant notre arrivée en France, celui de chefs d'entreprise ou de femmes d'affaires en Afrique. Hélas, les discriminations, les stigmatisations et les tracasseries d'intégrations en lien avec notre situation de migrants, nous faisaient traverser des difficultés en permanence. Tout cela nous faisait dévier de notre projet initial, celui dont on avait toujours rêvé. La France enterre les savants ou génies d'Afrique. Il fallait donc créer des espaces de dialogue, d'écoute et d'accompagnement collectif ou individuel des porteurs de projets. 



Le club "Echelle" :

Comme un projet en appelle souvent un autre, nous venons de créer un second club dédié à l'accès aux droits Humains. Pour mieux traduire ce projet en action concrète, notre lutte s'est focalisée contre toutes les formes de discriminations liée à l'emploi, à l'orientation professionnelle de nos jeunes. Notre club, qui a lieu tous les deuxièmes samedis du mois, est orienté sur l'éducation à la citoyenneté et à la parentalité. Il faut tout organiser pour pouvoir espérer, un jour, pousser une cri d'espoir pour la Paix et le développement durable dans nos pays d'origine en Afrique mais aussi dans notre pays d'adoption, la France. 

Le 28 juin 2014, nous avons donc créé le club "Echelle" à Nanterre. Le concept est celui du "Rêve d'entreprises". Cela signifie pour AFAS : "Rêve ta vie, par la culture de l'excellence. Passe par le cap de l'indépendance politique vers l'indépendance économique", il s'agit-là de notre philosophie.


Nous sommes parties d'un constat armer que nous observons dans nos quartiers en difficulté : Les femmes sont souvent éloignées de l'information et méconnaissent leurs droits en France. L'insécurité morale et sociale liée au stress et à l'exiguïté des logements, la banalisation du traumatisme liée aux discriminations à l'emploi, l'absence totale ou partielle du suivi psychologique et voir même médical amènent au manque d'estime de soi, au manque de prise de parole. Tout ceci implique une absence de ces femmes dans les sphères de prises de décisions et donc leur participation à la démocratie et à la politique de la ville n'est pas prise en compte. 

Au vue de toutes ces causes, AFAS-France décide d'agir avec le Club "Echelle" afin de venir en aide à toutes ces personnes en les initiant à l'accès aux droits et à l'éducation à la citoyenneté, puis à la parentalité. 


Il faut agir pour un éveil collectif de prise de conscience du lien entre l'isolement, la victimisation et les difficultés d'intégrations réelles par des outils formels qui mènent à une véritable insertion sociale dans une ville ou dans un pays. 


L'équipe de pilotage de ce projet est constituée d'une juriste, d'une directrice des Ressources Humaines, une théologienne, psychologue, chefs d'entreprises et Présidents d'Associations, Éducateur social et Insertion professionnelle, Professeur d'université, et formateurs en gestion interculturelle etc.... Cette implication ne fait que renforcer la détermination qu'a AFAS, de donner le meilleur de soi-même, pour la réussite de ce projet.


AFAS reste convaincue qu'une vraie insertion est avant tout sociale avant d'être économique et professionnelle. Les objectifs de ce Club sont donc : 

- Informer et former les femmes migrantes sur leurs droits : les connaître et savoir les exercer dans leur quotidien pour être actrices à part entière.

- Être des vecteurs de réussite pour leurs enfants et par conséquent contribuer au mieux vivre ensemble.

- Lutter contre la déscolarisation et la délinquance des jeunes par l’apprentissage d’un métier et la reconversion professionnelle.

- Proposer un accompagnement efficace et mesurable pour faire émerger des hommes et des femmes d’impacts et d’influences. 

Construire ensemble nos propres critères de l’efficacité.

- Être force de propositions pour la résolution des conflits en Afrique et la promotion de la paix dans le monde.