Notre histoire

Née d’une concertation entre femmes du Kivu / RDC (République Démocratique du Congo), soucieuses de pouvoir apporter une aide concrète à leurs semblables restés au KIVU, pendant la guerre d’occupation et de pillages des ressources naturelles dans leurs pays, en Mars 2001, ces femmes décident de créer l’association AFAS : Action des Femmes Africaines Solidaires pour le développement.


Ses Membres Fondateurs :

-Mme Mulongo Nabindu Bintu :  Présidente

-Mme Leocadie Kalumuna : Vice-Présidente

-Mme Anne- Marie Disashi : Secrétaire–Générale

-Mme Kashaba Sylviane : Trésorière


Cette première équipe d’AFAS a joué un rôle capital (2001 à 2006), dans la rédaction et le dépôt des statuts, la consolidation du réseau par des visites, l'assistance aux membres et la répartition des tâches et des formations.


Entre 2007 et 2010, une nouvelle équipe prend la relève suite à la démission de trois membres du bureau.

-Mme  Mulongo Bintu : Présidente

-Mme Odette Mangbongase Yowali : Vice  Présidente 

-Mme Agnes Kingombe : Secrétaire Générale.

Cette équipe va continuer jusqu’en décembre 2016.


En 2006, AFAS commence à mettre en place ses pôles en Afrique .

En 2008, en partenariat avec le Mouvement NPNS (Ni Putes Ni soumises), on brise le silence sur les violences faites aux femmes au KIVU en RDC.

En 2011, AFAS représente l’association IFRADE (Initiative des Femmes pour la Redynamisation des Atouts de Développement), lors de la remise du Prix Femme, pour l’innovation dans le domaine des énergies renouvelables. Entre 2011 et 2013, on  intègre le Conseil d'administration de la Fondation Poweo. Nous avons remporté le "Prix Femmes" en 2011 pour une de nos associations au Kivu, dans l'effort accompli de lutter contre les violences faites aux femmes, en créant des briquettes combustibles. Par cette innovation, l'association IFRADE au Kivu a trouvé un mode de cuisson des aliments sur un concept de foyers améliorés.


En 2012, le besoin d’accompagnement des porteurs des projets se fait sentir pour une meilleurs intégration de nos membres.

 

Le 22 septembre 2012, AFAS en partenariat avec le GRDR (Groupe de recherche et de réalisations pour le développement rural) créés le Club « Entreprendre au féminin  », à la Citée des Sciences de Paris. Il s'agit d'un club de référence pour l’intégration des femmes Africaines en France. De l’expérience du Matriarcat vécue en Afrique, on tend vers une autonomie financière par l’économie sociale et solidaire. « Avec le micros-crédit et tontines » comme moyen et réponse à la crise socio-économique, et en même temps un outil d’intégration sociale pour les femmes, pour le renforcement du leadership féminin dans la résolution des conflits armés en Afrique. 

Exemples : En République centrafricaine, la Présidente est une femme, puis en République démocratique du Congo, il y a un bon nombre de femmes qui sont casques bleus. Il s'agit pour nous de l’émergence d’un nouvel espoir pour le développement socio-économique en Afrique. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

 

Le partage de chaque expérience dans la création, la mise en place et le développement du concept « Entreprendre au Féminin », c’est ce qui explicite le mieux, partant de notre vécu, l’expérience du Matriarcat dans la tradition et les coutumes de la femme Africaine. En tant que femme, gardienne de la terre, mère nourricière et parce que, c’est elle qui donne la vie, c’est aussi à elle de la protéger. Comme la Poule qui couve ses petits poussins, elle est appelée à se dépasser, à créer et innover, pour sa survie et son intégration socio-économique où qu’elle soit. Elle devient l’héroïne par son travail. Elle se lève tôt pour aller au travail ; Elle est ambitieuse, elle est appelée à retrouver l’harmonie, entre sa vie de mère et de chef d’entreprise. Ce sont ces femmes actives qu’il faut accompagner, encore et encore, dans l’accomplissement de leurs rêves. Il faut donc offrir, à toutes ces femmes, un espace de dialogue et d’échanges des savoirs et d’expériences !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

 

 

 

Club "Entreprendre au Féminin", le 28 mars 2015 avec l'intervention de Madame Monica DODI, co-fondatrice et directrice en

   management du "Women's Venture Capital Fund".

 

 

Comme un projet en appelle souvent un autre, nous venons de créer un second club, le "Club Echelle" dédié à l'accès aux droits Humains. Pour mieux traduire ce projet en action concrète, notre lutte s'est focalisée contre toutes les formes de discriminations liées à l'emploi, à l'orientation professionnelle de nos jeunes. Notre club, qui a lieu tous les deuxièmes samedis du mois, est orienté sur l'éducation à la citoyenneté et à la parentalité. 

 

Pour finir, nous avons, depuis janvier 2015, après toutes ces actions menées en France et en Afrique, reçu un acte de reconnaissance de notre province au Kivu, afin de pouvoir créer des liens de partenariats avec les décideurs locaux, les investisseurs de France et les Nationaux. Cela nous a permis de mener une mission de Promoteurs locaux dans les chantiers de développement socio-économique de la RDC et de reconstruire l'Afrique par des éco-villages.

 


Nous avons envie de vous inviter tous à devenir des vrais investisseurs, des bâtisseurs de nos Pays et des Ambassadeurs de la culture d'excellence à l'Africaine !


 

Bintu Mulongo, Présidente d'AFAS, en débat sur le thème de la monoparentalité avec Ségolène Royal. Un travail précurseur au Club "Echelle" et au Café Citoyen Solidaire pour l'emploi des jeunes.